Le blog
Newsletter
Soyez informés régulièrement de l’actualité réglementaire et des évolutions de la solution.

Même en Belgique, le registre s’impose

14 février 2017
0

Un dramatique incendie est survenu le 17 janvier 2017 en Belgique, dans un foyer social.

On déplore 8 victimes, dont le décès d’une femme enceinte, dans ce dramatique incendie qui serait dû à une défaillance d’origine électrique.

Cet immeuble proposait des logements sociaux en location. Un conseiller communal s’est penché sur la question de la conformité réglementaire concernant la sécurité incendie de l’établissement. Bien que des attestations démontrent que les installations électriques étaient conformes, aucun registre de sécurité incendie, ni aucun suivi de vérifications des installations n’ont été mis à disposition. Qui plus est, les attestations de conformités étaient anciennes de plus de 11 ans. De ce fait, la question de la responsabilité se pose. Est-ce que les vérifications des installations étaient réellement réalisées selon une périodicité bien définie, conforme à la réglementation ?

Ce dramatique incendie a été l’occasion de rappeler que tous les propriétaires de logements collectifs, que ce soit en Belgique ou en France, se doivent de réaliser la vérification des installations (électriques, gaz, moyens de secours, etc.), et consigner tout cela dans un registre de sécurité, afin d’assurer une protection optimale des locataires contre les risques incendie. Cela permet également de protéger le propriétaire en cas d’incidents. À défaut de preuve, la responsabilité du responsable de l’établissement risquerait d’être engagée.

 

Vous voulez en savoir plus sur la réglementation incendie en général ? Rendez-vous sur THÉONORME et découvrez les derniers textes et dernières obligations en la matière.

Vous souhaitez une étude précise afin de savoir si vous respectez bien toutes les obligations ? BATISAFE est à votre disposition : CLIQUEZ ICI.